Quarantaine Jour 11 (ou Jour 1 des 30 derniers jours)


Hier soir, mon père a demandé asile, fuyant les petits-enfants de sa meuf pour quelques jours. Et c’est là que je me suis rendue compte que l’isolement partagé, c’est clairement pas la même chose.

À tous ceux qui m’ont dit hier, bon çà va Aurélie, c’est pas la fin du monde non plus, on te demande juste de rester chez toi, pense aux pauvres gens dans les hôpitaux, arrête de faire ton enfant gâté, c’est comme si tu faisais une retraite méditation gratos, je vois pas de quoi tu te plains, et bien à tous ceux là, je voudrais demander: qui est resté 10 jours tout seul?

Après, on parle.

Non parce que même si ton mec te saoule, tes enfants sont à jeter par la fenêtre, ta coloc squatte la douche pendant des heures, tu as quand même quelqu’un à qui parler dans la pièce d’à côté et ça, tu me diras ce que tu veux mais ça change quand même tout.

Quelqu’un avec qui prendre l’apéro (eh oui, c’est important).

Quelqu’un d’autre que Netflix avec qui manger des pâtes (c’est pas mal non plus).

Quelqu’un avec qui critiquer l’intervention de Manu (C’est quoi ces bâches? Il se croit en Syrie ou quoi? Le background des tentes militaires à Mulhouse, moi je dis, bravo! La rhétorique de guerre avec le manteau en cachemire, je kiffe. L’armée qui gère les efforts humanitaires, olé! Comme çà on oublie qu’on enferme des millions de gens chez eux parce qu'on n'a plus de lits de réa.

Tout çà pour dire que, ne rien faire à plusieurs, c’est quand même différent pour le moral.

Du coup, j’en profite pour parfaire ma culture musicale avec de petits reportages sur la vie trépidante de DJ Snake (un petit Algérien des familles, dis donc…) et son hymne officiel de la quarantaine, je m’informe aussi sur le passé ô combien fascinant de Cardi B et je mate l'intégralité des clips reggaeton depuis 2014, ce qui me permet de sérieusement envisager de nouvelles perspectives de carrière.


Vu qu'en 10 jours, j’ai déjà voulu être urgentiste, humanitaire et espionne, me voilà à deux doigts du bistouri et du pole dance, J Lo n’a qu’à bien se tenir!


Honnêtement, quand je sors d'ici, je m'achète des shorts de poufiasse et des bottes en vinyl rouge et je pars en Colombie. Tout le monde aspirant maintenant à revenir à l'essentiel, c'est bon de se jeter à corps perdu dans le superficiel.


Taki Taki Rumba.




RECENT POSTS:
SEARCH BY TAGS:
No tags yet.
  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round