• b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round
Search
  • asalvaire

Quarantaine Jour 4

Bon cette histoire, ça commence grave à ressembler au jour de la marmotte. Tous les matins, tu te lèves et c’est tout pareil, quoi que tu fasses. Et hop demain ça recommence.

Ce que j’aime dans cette expérience, c’est qu’on est toutes et tous dans le même bateau. Partout dans le monde, on est bloqué.e.s chez soi et on attend.


En général, je déteste être seule pour une longue période. Parce que j’ai l’impression d’être la seule à être seule et que ça veut dire que j’ai un problème alors que les autres s’amusent comme des petits fous. Mais là, tout le monde est isolé. Du coup, je peux être seule sans penser que c’est à cause de moi. Je peux être seule et profiter de ce calme. Je peux écrire, méditer, parler aux copines, peindre la table, regarder des vieux films, chanter, danser, dormir et rire.


Même pas de FOMO (Fear of Missing Out). Déjà parce que je ne regarde aucun réseau social qui peut me donner des envies jalouses et puis parce que, même si je voulais aller ailleurs, je ne pourrais pas, alors, on est bon.


Je me prélasse sur le balcon ensoleillé en écoutant les oiseaux chanter, c’est fou, il y en a plein. J’écoute le podcast de la belle insoumise François Héritier et Yanis m’encourage à lire le Sel de la vie, une énumération des belles choses simples qui font le sel de la vie.


Une petite sélection :

« Ramasser de la salade pour les lapins, comme avec Mamie

Les bières au comptoir

Manger des huitres en bord de mer

Mettre un beau couvert

Aller au bal du 14 Juillet ))

Courir sous une chaude pluie

Les baisers dans le cou

Les moments où l’on sait qu’on plaît

Marcher nu-pieds »

Et j’en passe…


Je tente une tortilla de patatas à l’impro, j’enchaine les skypes au soleil, je passe la période d’essai de mon taf, yallah, être payée pour bosser d’où je veux c’est quand même la fête, je retrouve la belle histoire d’amour de Jamie et Claire dans Outlander (moi aussi j’aurais voulu être médecin comme elle), je m’endors avec quelques gouttes de lavande sur l’oreiller.


On est bien chez soi quand même.

7 views